Qu’est ce que le crowdfunding ?

 

DéfinitionLa foule finance

Le crowdfunding est un mot anglais qui se traduit : financement “funding” par la foule “crowd”.

En France, nous utilisons plus couramment les termes financement participatif.

 

Principe

Le principe et la philosophie du crowdfunding sont résumés très simplement dans la définition même du nom.

Il s’agit de financer un besoin par la foule.

Qui compose la fouleAinsi, contrairement à l’habitude qui est la notre de financer notre besoin par une seule et unique personne, généralement un banquier, le financement participatif introduit la notion du financement par une multitude de personnes.

Ce groupe de personnes forme une foule, la “crowd” qui ensemble apporte les fonds recherchés “funding”.

 

La genèse

Le crowdfunding ou financement participatif n’est pas un mode de financement récent ni révolutionnaire.

Certains le compare à la tontine, d’autres font la relation avec les us et coutumes des chinois qui ensemble se regroupent pour financer l’ouverture d’un commerce d’un des leur, avant de faire de même à plusieurs reprises et ainsi être en capacité d’ouvrir de nombreux commerces.

 

Mais le crowdfunding est né de l’autre côté de l’atlantique, aux Etats-Unis d’Amérique avec la Statue de la Liberté.

En effet, une association de Franco-Américain s’est constituée afin d’être en
Statue de la Libertécapacité de donner naissance à l’oeuvre d’Auguste Bartholdi. C’est en réunissant, ensemble, telle une foule, un maximum de dons, qu’ils ont été en capacité de créer ce qui est devenu l’emblème de l’union de la France et des Etats-Unis.

 

Au fil des années de nombreux monuments, projets ont vu le jour grâce au principe du financement par la foule.

 

Plus proches de nous, la campagne électorale de Barack Obama fut financée grâce au crowdfunding, puis des artistes tel que Grégoire ont pu produire leur album grâce à des particuliers comme vous et moi.

 

Depuis, le financement participatif s’est ouvert à d’autres champs d’application et notamment aux entreprises avec l’évolution récente de la loi en France.

 

La législation

Le crowdfunding était un mode de financement relativement peu utilisé avant ces 10 dernières années.

L’évolution de sa pratique est encore plus récente.

Ceci a encouragé le gouvernement à légiférer sur sa pratique.

Ainsi, le décret d’application d’Octobre 2014, a mis fin au monopole bancaire pour le prêt des particuliers, donnant de fait la possibilité aux particuliers, majeur de financer une entreprise sous forme de prêt.Fin du monopole bancaire

Par la même occasion, le statut d’Intermédiaire en Financement Participatif fut créé. Celui-ci s’applique pour les plateformes réalisant des prêts participatifs aux entreprises.

Les plateformes de financement par la prise de participation dans le capital des sociétés françaises, se voient elles obligées de disposer du statut de Conseiller en Investissement Participatif.

Le financement participatif ayant le vent en poupe grâce à un contexte économique favorable, la législation est en évolution chaque année et propice au développement du crowdfunding.

 

3 formes de financement participatif

Il existe 3 grandes formes de financement participatif : le don, le prêt et l’investissement dans le capital d’une société.

Le don regroupe 2 sous-catégories :

  • réaliser un don comme vous avez l’habitude de le faire pour une Dons et contrepartiesassociation
  • ou réaliser un don avec contrepartie (toujours en nature et jamais financière). Par exemple, si je réalise un don de 50€ pour un restaurateur, celui-ci me remerciera avec une contrepartie qui prendra la forme d’un menu entrée-plat-dessert. Les 50€ lui permettant de financer la création ou le développement de la société, et de prendre en charge le coût de la contrepartie.

Le prêt regroupe 2 sous-catégories :

  • Prêt rémunéréréaliser un prêt sans intérêt. Vous prêtez une somme d’argent, cette somme vous sera rendue intégralement et sans intérêt, tous les mois et le temps de la durée du prêt qui aura été convenue entre vous et l’emprunteur.
  • réaliser un prêt avec intérêt. L’entreprise immatriculée en France (pour les plateformes françaises), rembourse le capital qu’elle vous aura emprunté, et vous versera également des intérêts d’emprunt, généralement compris entre 6 et 8%. Bien mieux que votre livret A !

L’investissement dans le capital d’une société :

  • réaliser un investissement dans le capital d’une société.Equity-crowdfunding Vous décidez de prendre des parts dans une société, pour cela vous réalisez un investissement qui est généralement de 1000€ minimum, 4000€ en moyenne. L’entreprise vous reversera des dividendes le cas échéant, et vous réaliserez des plus-values sur vos actions si l’entreprise (start-up) se développe comme convenu. Cet investissement est généralement réservé aux initiés.

 

Le crowdfunding en chiffres

Aujourd’hui près de 2,3 millions de français ont financé des projets, des associations, des artistes ou des entreprises.

Soit près de 500 millions d’euros depuis que le crowdfunding existe dans sa forme actuelle sur internet, soit environ 10 ans.

 

Pourquoi financer un projet, une entreprise ?

Vous avez l’envie de soutenir la personne, son projet.

Parce que ce choix n’appartient qu’à vous et que vous souhaitez contribuer au développement de l’économie réelle.

Vous savez pour qui et pour quoi vous le faites.

Vous aimez savoir à quoi servira l’argent versé.

Vous souhaitez diversifier vos placements tout en participant à la création d’emploi et au développement des entreprises françaises.

 

Happy Crowdfunding conseil et accompagne les porteurs de projet et les entreprises qui souhaitent utiliser le crowdfunding comme source de financement alternative ou complémentaire au financement bancaire traditionnel.

Nous nous préoccupons également de la pérennité des entreprises.

Pour plus d’informations, nous vous proposons de nous contacter.

 

 

 

 

Kévin Bary

Fondateur et gérant d'Happy Crowdfunding, après plusieurs années comme responsable du développement économique d'intercommunalité puis comme conseiller et formateur dans les réseaux consulaires, j'ai souhaité créer une société de conseils spécialisée en financement participatif afin que tous les porteurs de projet puissent réaliser de façon professionnel leur campagne de financement participatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *